Paiements d'hypothèque

Paiements d'hypothèque: pas de Plan B en cas de difficulté

Agence QMI

Publié le: lundi 02 juin 2014, 12H00 | Mise à jour: lundi 02 juin 2014, 12H05

developpement de maison immobilier

 

Photo Archives / Agence QMI

Plus de six personnes sur dix ne savent pas comment elles pourraient réagir si elles n'arrivaient plus à faire leurs paiements d'hypothèque.

Cette révélation ressort d'un sondage effectué ce printemps auprès de 1500 personnes au Canada pour le compte de Lawpro, un assureur qui couvre notamment des titres de propriété.

Environ 61% des Canadiens ne savent ainsi pas quoi faire s'ils tombent en défaut de paiement. La proportion grimpe à 74 % chez les 18 à 34 ans, qui sont souvent des premiers acheteurs.

Le sondage indique que près de 79 % des répondants sont propriétaires ou ont songé à faire un achat.

Pourtant, ils ignorent leurs options si les finances tournent au vinaigre. Lawpro estime que le risque est plus élevé aujourd'hui avec la sécurité d'emploi plus faible et l'importance du travail autonome.

«Vous armer avec des connaissances est la clé, a dit Ray Leclair, vice-président aux affaires publiques de Lawpro. Si vous avez des difficultés financières, vous n'avez pas à affronter votre prêteur seul, sans préparation.»

M. Leclair indique que de multiples options sont disponibles et que les conseillers peuvent en parler aux clients. Il s'agit par exemple de restructurer ou refinancer son prêt, de signer une entente de paiement ou de vendre la propriété.

Le sondage a été réalisé du 30 avril au 1er mai 2014. La marge d'erreur est de 2,5 %, 19 fois sur 20.

Par