Immobilier

Les saisies de maisons toujours en forte hausse

Le 3 décembre 2014 à 17h31 | Argent

Le nombre de saisies de maisons au Québec cette année devrait atteindre un niveau jamais vu depuis quatre ans, ce qui mettra fin à une séquence baissière débutée en 2010.

De janvier à la fin de novembre, un total de 2331 propriétaires ont dû remettre les clés de leur résidence à leur prêteur hypothécaire, un nombre qui dépasse déjà le total de chacune des années 2011 à 2013.

La hausse de cette année s’annonce particulièrement notable, alors que déjà, à la fin de novembre, le nombre de saisies depuis le début de l’année est 22% supérieur au nombre total de l’an dernier.

Le mois de novembre est toutefois celui où la progression est la plus faible, soit 4,9%. Au total, 192 propriétaires ont dû quitter leur propriété.

La région Montérégie-Rive-Sud de Montréal a connu le plus grand nombre de délaissements, soit 34. La région de Laval-Laurentides apparaît tout juste derrière avec 33 saisies, et l’Outaouais surclasse Montréal (respectivement 22 et 21 saisies).

Les préavis aussi en progression

Par ailleurs, le nombre de préavis de reprise signifiés par les prêteurs a enregistré une forte hausse.

Pour le mois de novembre, le nombre de préavis a augmenté de 15,8% pour s’établir à 828. On compte 8877 préavis depuis janvier, en hausse de 8,5% sur le total de 2013.

La valeur moyenne des prêts hypothécaires en défaut s’est élevée à 194 700$ en novembre, en baisse par rapport à 202 000$ en octobre.

Un propriétaire dispose d’un délai de 60 jours pour régler ses paiements en retard, avant que l’on procède à la saisie.

On estime qu’entre 20% et 30% des préavis sont ignorés par les propriétaires, qui perdent ainsi leur maison.